La crypto pour remplir les caisses de l’Etat – La Colombie mise sur une monnaie numérique

Transparence à tout prix – L’administration fiscale colombienne avait déjà mis en garde les détenteurs de cryptomonnaies, qu’ils devaient s’acquitter de leurs impôts. Le pays pourrait bientôt disposer d’une monnaie numérique pour mieux remplir les caisses de l’État, en s’attaquant aux plus récalcitrants.

Une monnaie numérique pour augmenter le PIB

Créer une monnaie numérique pour suivre facilement à la trace les mauvais payeurs : l’idée émane du directeur de l’autorité nationale des impôts et des douanes colombiennes, Luis Carlos Reyes. Le fonctionnaire a indiqué que le gouvernement colombien projetterait de créer une monnaie numérique, qui permettrait de lutter contre les délits et crimes financiers, à l’instar de l’évasion fiscale.

Dans une interview accordée au magazine local Semana, Luis Carlos Reyes affirme que l’évasion fiscale en Colombie pèserait jusqu’à 6 ou 8 % du produit intérieur brut du pays. La monnaie numérique qui améliorerait alors la transparence des transactions devrait renflouer de manière substantielle les caisses de l’État.

Vers une MNBC ou un Petro bis en Colombie ?

Luis Carlos Reyes ne tarit pas d’éloges sur cette monnaie numérique. Elle serait profitable aux finances publiques, mais également à ses utilisateurs. Sa création « rendrait ces transactions plus faciles pour le consommateur ».

Le fonctionnaire n’a toutefois pas fourni de précision sur les caractéristiques de cette monnaie. Elle pourrait être une monnaie numérique de banque centrale, ou une monnaie semblable au Petro du Venezuela.

Colombie : une monnaie numérique pour lutter contre les activités financières illégales

>> Pour ne pas choisir entre MNBC et petro, inscrivez-vous sur FTX (lien commercial) <<

Rênes du pouvoir et convictions cryptos d’hier

Une monnaie numérique centralisée contrôlée par l’État, aussi légitimes que soient les motivations sous-jacentes à sa création, constitue un danger pour les citoyens d’un pays. Leur droit à la vie privée ne doit aucunement être sacrifié sur l’autel de la lutte contre l’évasion fiscale.

Les gouvernements pourraient néanmoins recourir à la blockchain pour créer une monnaie officielle décentralisée. Mais, ils devraient accepter dans un tel schéma de partager le pouvoir dans ce domaine.

Pour le cas de la Colombie, le nouveau président colombien Gustavo Petro avait soutenu les cryptomonnaies dans ses propos de 2017. Maintenant qu’il a les clés du pouvoir entre ses mains, gardera-t-il toujours la même vision de la décentralisation monétaire ?

La Colombie pourrait donc en théorie, suivre l’exemple salvadorien, en donnant cours légal à Bitcoin (BTC) ou à une autre cryptomonnaie, plutôt que de lancer une monnaie numérique centralisée, qui ferait fi du droit à la vie privée des citoyens.

La rumeur d’une adoption officielle du BTC se répand comme une traînée de poudre en Colombie. Gardez votre lucidité, et rejoignez à votre rythme la révolution crypto ! Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’échange crypto de référence FTX. De plus, vous bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien commercial, voir conditions sur site officiel).

What's your reaction?

Leave a comment

Minimum 4 characters