La Russie compte utiliser la crypto pour ses transactions avec la Chine

Des cryptos oui, mais pas n’importe lesquelles ! – Il y a encore un an, le sujet de la monnaie numérique de banque centrale (MNBC) n’intéressait pas grand monde à part quelques spécialistes et une partie de la presse spécialisée. Depuis, les choses se sont accélérées avec des projets pilotes dans de nombreux pays qui voient notamment dans cet outil un moyen d’émancipation face à la monnaie centrale de l’économie mondiale : le dollar américain. C’est le cas de la Chine et de la Russie qui développent chacune dans leur coin leur propre MNBC. Et la fédération de Russie avance à pas de géant, pressée il faut dire, par la situation internationale.

La banque centrale et le gouvernement divisés sur les cryptomonnaies

La MNBC de la Russie est dans la phase pilote et devrait être fin prête en début d’année prochaine si on en croit les différentes déclarations. Et finalement, la Banque de Russie a annoncé vouloir « connecter toutes les banques et tous les établissements de crédit » à la plateforme du rouble numérique à l’horizon 2024.

En parallèle à ces projets, le gouvernement russe a adopté en 2020 une loi qui interdit les paiements avec les cryptomonnaies. Les recherches sur la blockchain et la monnaie numérique ont donc continué mais l’idée était de bannir toutes les cryptomonnaies décentralisées qui sont par nature incontrôlables. Notons à ce sujet, que la Banque Centrale et le gouvernement ne sont pas du tout sur la même longueur d’onde. Cette divergence a parfois donné lieu à des déclarations contradictoires de la part des uns et des autres.

Le gouvernement et la Banque Centrale de Russie avancent à pas de géant vers le rouble numérique (ou Monnaie Numérique de Banque Centrale). On parle même de 2024 !
Des cryptos oui, mais pas Bitcoin !

>> De gros rendements avec vos cryptos incontrôlables, c’est sur AscendEX (lien commercial) <<

Un rouble numérique pour contourner l’isolement de la Russie

Mais le point le plus important de l’affaire reste la souveraineté monétaire et la capacité à commercer avec le reste du monde. En effet, depuis sept mois maintenant et le début de l’ »opération spéciale » russe, le pays s’est retrouvé au ban des nations et doit trouver un plan B pour continuer à faire du business. Anatoly Aksakov, chef de la commission des finances de la chambre basse du Parlement russe a déclaré à ce sujet sur le média Coin Telegraph:

« Le sujet des actifs financiers numériques, du rouble numérique et des cryptomonnaies s’intensifie actuellement dans la société, alors que les pays occidentaux imposent des sanctions et créent des problèmes pour les virements bancaires, y compris dans les règlements internationaux. »

La Fédération de Russie envisage même d’utiliser sa MNBC pour régler des contrats avec son voisin chinois, bien content lui aussi de jeter une pierre dans le jardin de l’Oncle Sam. Il s’agit pour ces grandes nations et pour ce qu’on appelle plus généralement les BRICSBrésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud – de s’affranchir du dollar afin de reprendre le contrôle des prix et des taux de change.

Les États-Unis resteront-ils sans rien faire ? Chercheront-ils à imposer leur propre dollar numérique au reste du monde ? En attendant, la Russie est dans le peloton de tête des pays travaillant sur une MNBC et si la Banque Centrale et le gouvernement arrivent à accorder leurs violons, on pourrait rapidement payer du gaz en rouble numérique.

Les banques centrales se chauffent avec leurs MNBC ? Venez plutôt chercher des rendements solides pour vos cryptomonnaies avec AscendEX Earn. Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur AscendEX (lien commercial). 

What's your reaction?

Leave a comment


Notice: Undefined index: id in /home/getmye6/defi.agrego.info/wp-content/plugins/bitcoinnews/tbcnews-plugin-widget.php on line 278
Minimum 4 characters