Descente de police chez Nexo : la plateforme crypto ciblée par les autorités judiciaires bulgares

Panique chez Nexo ! – Scène abracadabrantesque dans les locaux bulgares de Nexo hier matin. Le célèbre service de prêts crypto ferait l’objet d’une investigation de grande ampleur menée par les autorités bulgares. Tous les détails de l’affaire.

Nexo dans le viseur de la régulation bulgare

C’est BNT, un média local bulgare qui le premier a fait part de cette perquisition en cours au sein des locaux de l’entreprise. Nexo serait, en effet, sous le coup d’une enquête judiciaire pour crime financier incluant une violation des sanctions internationales contre la Russie. Les procureurs seraient à la recherche de potentielles preuves de blanchiment d’argent, d’infractions fiscales ou de fraude informatiques…

Les autorités détiendraient la preuve qu’au moins une personne officiellement impliquée dans des activités terroristes aurait utilisé leurs services de prêts crypto. Des accusations graves auxquelles Nexo n’a pas tardé à répondre sur Twitter.

« Au fil des ans, nous avons refusé de nombreux business, car Nexo ne fait jamais de compromis en ce qui concerne notre politique très stricte contre le blanchiment d’argent et nos politiques de KYC (Know Your Customer). Nous avons toujours su que c’était ainsi que l’on construisait une activité prospère. »

Les forces de l'ordre ont débarqué dans les locaux de Nexo en Bulgarie. L'entreprise est soupçonnée de fraude.
Nexo se défend contre les accusations de fraudes dont l’entreprise fait l’objet en Bulgarie – Source : Twitter

Selon leurs propres dires, Nexo a fourni toujours plus d’efforts que nécessaire au gré de son développement pour se doter d’outils à la pointe de la technologie en matière de standards liés à la régulation. Tout en maintenant une facilité d’accès à ses services pour leurs clients. L’entreprise dispose par ailleurs de 30 agents à plein temps chargés de veiller au respect des lois contre le blanchiment d’argent. Ils surveillent en temps réels les profils des clients de la plateforme, les listes de sanctions de l’OFAC (Office of Foreign Assets Control), les flux monétaires en entrée et sortie de leur plateforme…

>> Vous préférez garder vos cryptos à l’abri ? Choisissez un portefeuille Ledger (lien commercial) <<

La crypto serait-elle le pire moyen de frauder ?

Comme le rappelle Nexo sur Twitter, la crypto est loin d’être le moyen idéal pour frauder. Et les malfrats l’ont bien compris. Car sur la blockchain, tout laisse une trace. Le site Chainalysis typiquement permet de retrouver la provenance de tout dépôt de crypto effectué sur Nexo.

« Nous sommes capables de connaitre leur historique et de pister les adresses sur lesquelles elles sont ensuite envoyées. »

Des contrôles qui sont d’ailleurs beaucoup moins évidents avec les systèmes fiat traditionnels comme l’euro et le dollar.

« Malheureusement, du fait de la récente répression réglementaire qui s’abat sur les cryptos, certains régulateurs ont récemment adopté la stratégie de frapper fort d’abord pour poser les questions ensuite. Dans des pays corrompus, cela frôle le racket. Mais ça aussi finira par passer un jour. »

Nexo rappelle leur volonté de coopérer avec les autorités et les régulateurs. La situation post-faillite FTX ayant renforcé l’attention des autorités sur les plateformes cryptos. Et, dans cette situation tendue, le moindre soupçon peut déclencher des réactions potentiellement disproportionnées. Nexo essuie aujourd’hui les plâtres de la collision de deux mondes en train d’apprendre à cohabiter.

Pour conserver vos cryptos, rien ne vaut un wallet Ledger. Les Nano S et Nano X procurent sécurité et facilité d’utilisation. En effet, ils sont compatibles avec l’immense majorité des cryptos et des réseaux. Ils constituent une alternative absolument essentielle à tous les exchanges qui proposent de conserver vos avoirs à votre place. Rappelez-vous, “Not your keys, not your coins” (lien commercial) !

What's your reaction?

Leave a comment

Minimum 4 characters